Situé en bordure de forêt, Bourron-Marlotte est l'un des villages les plus pittoresques de la région. le château de style " brique et pierre" s'est construit au XVIIe siècle sur les fondations d'une forteresse médiévale. Non loin, l'église Saint Sévère serait une des plus anciennes du Gâtinais,  elle est dotée d'un décor classé appelé " litres funéraires".
Pénétrez le dédale des rues en suivant " Les Pas des Artistes" et découvrez les demeures de ces artistes célèbres ainsi que la Mairie Musée fondée par Charles  Moreau- Vauthier en 1907.


L'histoire du village

Bourron-Marlotte préhistorique :

De nombreuses découvertes concernant le paléolithique ont été faites sur la colline dominant le Loing. Dans le périmètre de l'église et du château ce furent les périodes néolithiques, galloromaine et mérovingienne qui furent mises en évidence (le vase dit de Bourron) : sarcophages, tombes et objets divers, sans oublier la mise au jour d'une villa galloromaine et la présence de deux autres. Ces différents peuplements sont dûs à la présence de la source Saint-Sévère.


Bourron-Marlotte historique :

Les faits historiques dont le village a été témoin sont nombreux:

  • la venue de Saint Louis en 1234
  • les ravages de la guerre de Cent Ans
  • ceux des guerre de religion,
  • le passage présumé de Jeanne d'Arc en 1430,
  • le séjour de Stanislas Leczinski au château de Bourron en 1725 à l'occasion du mariage de sa fille Marie Leczinska avec le jeune Louis XV,
  • l'établissement du camp de chars d'assaut de 1917 à 1919 dans le parc du château où tous les régiments blindés furent instruits et entraînés,
  • la réunion de Bourron et son hameau Marlotte en un seul village en 1919.
  • le séjour de l'Etat Major de la 2° DB et du Général Leclerc en 1945.

 


L'origine du nom

Bourron :

Bourron viendrait de « borro », mot celte ou pré-celte désignant une fontaine, une source jaillissant d'une cavité, sans forcément être de grand gabarit ou débit. Cela peut fort bien s'appliquer à l'abondante fontaine Saint-Sévère, connue de temps immémorial et auprès de laquelle le premier noyau du village s'est probablement formé. Des restes de constructions galloromaines ont été découverts près de cette source et dans le parc.

 

Marlotte :

Marlotte viendrait du bas-latin « materiola », signifiant un espace de bois de construction (materia en latin). L'aboutissement habituel de materiola est marolles ou marolle.

 

Ainsi, ces deux explications s'accordent avec les formes anciennes des deux noms et se rapportent bien aux éléments caractéristiques des 2 pays : les eaux et la forêt.

Le blason

Le blason nous livre une multitude d'indices pour en savoir plus sur le village de Bourron-Marlotte.

Regardons-le de plus près :


1. Dans le tiers supérieur, sont représentées les armes des premiers seigneurs, les Bourron, présents sans doute dès le 9ème et 10 ème siècle jusqu'au 14ème. 

Les Bourrons furent les fondateurs de l'église et du premier château en maçonnerie, «la forteresse de Bourron en Gastinois».  


2. Dans le tiers médian, les deux ondes d'azur symbolisent respectivement :

le Loing, voie de communication et de commerce importante.

La source Saint Sévère à l'origine du peuplement du village dès l'époque préhistorique et du nom du village (Bourron venant de Borro terme désignant une source jaillissante)


3. A la pointe du blason, le pinceau, la plume d'oie et la clé de sol symbolisent le passé artistique du village. Ils rappellent en effet la présence pendant plus d'un siècle d'une colonie importante d'artistes : peintres, écrivains, musiciens aujourd'hui célèbres.


4. Tous ces éléments sont représentés sur un fond or qui symbolise le sable exploité industriellement et utilisé dans différentes branches de l'industrie et de la verrerie.


5. Le Cep de vigne et la branche de chêne sont un hommage aux paysans qui ont fait vivre notre village. Des paysans tout à la fois cultivateurs, vignerons et carriers. La vigne a été cultivée dès les premiers siècles jusqu'au premier tiers du 20ème siècle et la forêt exploitée depuis toujours pour le bois de construction et de chauffage. Elle a également servi de lieu de pâture pour les troupeaux du village jusqu'au premier quart du 20ème siècle.


6. Les pierres de la couronne murale, emblème réservé aux communes, sont également un rappel de l'exploitation du grès en forêt.